LE SEPB-ONTARIO EST SOLIDAIRE DES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DE L’ÉDUCATION ET DE TOUS LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DE L’ONTARIO

Le Projet de loi 28 du premier ministre Ford et de son parti conservateur est une loi odieuse qui cherche à imposer une convention collective avec des baisses de salaire, qui prive les travailleurs et travailleuses du droit de manifester, qui supprime leurs voix et qui impose une lourde amende à ceux et celles qui osent défier une loi aussi impitoyable et brutale. Cette législation prévaut de manière préventive sur la Charte des droits et libertés et le Code des droits de la personne, ce qui ne laisse aux travailleurs et travailleuses aucun droit de contester la législation devant la Commission du travail ou devant les tribunaux.

Le Projet de loi 28 est historique et crée un précédent dans tous les mauvais sens du terme. Il cherche à attaquer et à miner les travailleurs et travailleuses ainsi que les principes et idéologies démocratiques mêmes qui rendent une société civile et démocratique. En invoquant la clause dérogatoire, Doug Ford et le Parti conservateur cherchent à bafouer certains de nos droits les plus fondamentaux tout en limitant la capacité de ceux et celles que lui et son gouvernement piétinent de le contester, lui et la législation.

À compter du vendredi 4 novembre, les travailleurs et travailleuses de l'éducation qui sont membres du SCFP-CSCSO seront en position de grève légale. Que le Projet de loi soit adopté ou non, ces courageux travailleurs et travailleuses débrayeront et se battront pour eux-mêmes et pour nos droits de la personne collectifs. Nous devons les épauler et être solidaires.

Vous pouvez soutenir ces travailleurs et travailleuses qui prennent courageusement position de plusieurs façons.

  • Pour trouver le piquet de grève le plus proche de chez vous, veuillez consulter l’outil de recherche de piquets de grève du SCFP à l’adresse https://cupe.on.ca/fr/ne-soyez-pas-des-intimidateurs/. Vous pouvez également envoyer un courriel à Doug Ford en utilisant le formulaire prévu à cet effet sur la page. En ce qui concerne ceux et celles qui vivent près d'un bureau de député(e) néo-démocrate, veuillez envisager de vous rendre au bureau du(de la) député(e) conservateur le plus proche pour faire du piquetage. Le NPD se tient aux côtés des travailleurs et travailleuses de l'éducation et nous le remercions pour sa solidarité.
  • Envoyez un courriel à votre député(e) provincial(e) pour lui signifier que vous êtes opposé(e) à cette législation draconienne et que vous êtes solidaire des travailleurs et travailleuses de l'éducation en utilisant l'outil pratique de la FTO intitulé « Envoyez un courriel à votre député(e) provincial(e) » qui se trouve à l’adresse https://ofl.ca/action/email-hands-off/.
  • Gardez l’œil sur https://cupe.on.ca/fr/ne-soyez-pas-des-intimidateurs/ et les médias sociaux du SCFP pour obtenir les derniers développements directement du SCFP :
  • Nous invitons nos membres travaillant dans le secteur de l'éducation à rester en contact avec leur section locale et ses communications pour obtenir le protocole sur la façon de naviguer dans tout cela.
  • Faites preuve de vigilance et soyez prêt(e) à agir. Dans les prochains jours, il y aura d'autres appels à l’action. Écoutez-les et tenez-vous aux côtés de vos collègues.

Le SEPB-Ontario est solidaire des travailleurs et travailleuses de l'éducation et de tous les travailleurs et travailleuses qui subissent une attaque sans précédent qui cherche à miner nos droits du travail et de la personne. Nous devons être solidaires et riposter. Si l'histoire nous a appris quelque chose, le vieil adage reste vrai, à savoir uni(e)s, les travailleurs et travailleuses ne seront jamais vaincu(e)s.

Articles récents

Célébrons la Journée internationale de la femme 2024

Célébrons la Journée internationale de la femme!

Aujourd’hui, nous honorons la force, la résilience et la détermination des femmes dans le mouvement syndical et au-delà. En cette Journée internationale de la femme, le SEPB-Ontario est fier d'être solidaire des travailleuses du monde entier et de défendre des salaires équitables, des conditions de travail sécuritaires et l'égalité des sexes en milieu de travail.

La Cour d’appel de l’Ontario confirme que le Projet de loi 124 est inconstitutionnel

La Cour d’appel de l’Ontario confirme que le Projet de loi 124 est inconstitutionnel 


Le 12 février 2024, la Cour d'appel de l'Ontario a confirmé une décision selon laquelle la loi sur la limitation des salaires, ou Projet de loi 124, était inconstitutionnelle. Dans une décision majoritaire, la Cour a validé un jugement de 2022 selon lequel le Projet de loi 124 portait atteinte à la liberté d'association garantie par la Charte des droits et libertés. La Cour d'appel de l'Ontario a également conclu qu'en raison du Projet de loi 124, « les travailleurs syndiqués du secteur public, dont beaucoup sont des femmes, des personnes racisées et/ou des personnes à faible revenu, ont perdu la capacité de négocier une meilleure rémunération ou même de meilleures conditions de travail qui n’ont pas de valeur monétaire (trad.) »

PROGRAMME DE MENTORAT 2024-2026 LIGNES DIRECTRICES ET ÉTAPES

Ce Programme de mentorat permet aux membres du SEPB-Ontario d’acquérir des compétences qui s'avéreront utiles dans les différents secteurs représentés par celui-ci. Les participant(e)s acquerront des connaissances et de l’expérience qui leur permettront de croître et d’apprendre comment renforcer notre syndicat tout en servant ses membres. Les candidat(e)s retenu(e)s seront formé(e)s à divers postes, y compris, mais sans s’y limiter, celui de spécialiste des relations de travail couvrant tous les secteurs, de spécialiste des soins de santé ou de l'éducation, de représentant(e) des avantages sociaux ou d’organisateur(organisatrice), sans oublier celui d’instructeur(instructrice)/animateur(animatrice) spécialisé(e) dans une variété de sujets et de domaines syndicaux prioritaires. Il incombera aux sections locales du SEPB-Ontario de veiller à ce que toutes les dispositions nécessaires soient prises en ce qui concerne le temps perdu par leurs membres. On s’attend à ce que le coût du temps perdu soit partagé par les trois parties, soit la section locale, le SEPB-Ontario et le membre participant.

Célébration du Mois de l’histoire des Noirs

Célébration du Mois de l’histoire des Noirs

 

En ce mois de février, c’est avec fierté que le SEPB-Ontario se joint à la nation pour célébrer le Mois de l'histoire des Noirs, une occasion de reconnaître, d’honorer et d’amplifier les contributions extraordinaires des Noir(e)s tout au long de l'histoire. Cette année, nous nous attachons particulièrement à souligner l’impact inestimable que les dirigeant(e)s noir(e)s ont eu au sein du mouvement syndical, façonnant une société plus juste et plus équitable pour tous(toutes).

Partager cette page

Recevoir les mises à jour