PROGRAMME DE MENTORAT 2024-2026 LIGNES DIRECTRICES ET ÉTAPES

Ce Programme de mentorat permet aux membres du SEPB-Ontario d’acquérir des compétences qui s'avéreront utiles dans les différents secteurs représentés par celui-ci. Les participant(e)s acquerront des connaissances et de l’expérience qui leur permettront de croître et d’apprendre comment renforcer notre syndicat tout en servant ses membres. Les candidat(e)s retenu(e)s seront formé(e)s à divers postes, y compris, mais sans s’y limiter, celui de spécialiste des relations de travail couvrant tous les secteurs, de spécialiste des soins de santé ou de l'éducation, de représentant(e) des avantages sociaux ou d’organisateur(organisatrice), sans oublier celui d’instructeur(instructrice)/animateur(animatrice) spécialisé(e) dans une variété de sujets et de domaines syndicaux prioritaires. Il incombera aux sections locales du SEPB-Ontario de veiller à ce que toutes les dispositions nécessaires soient prises en ce qui concerne le temps perdu par leurs membres. On s’attend à ce que le coût du temps perdu soit partagé par les trois parties, soit la section locale, le SEPB-Ontario et le membre participant.

ÉTAPE 1 - Viabilité

Il revient au Conseil exécutif du SEPB-Ontario de décider de la nécessité de lancer le Programme de mentorat. Il demandera à la directrice d'envoyer les avis pertinents à toutes les sections locales du SEPB-Ontario pour les informer de la possibilité, de la procédure et des échéances associées au processus. Le cadre temporel de participation dépendra des domaines de formation offerts. Le membre choisira le rôle qu’il(elle) préfère, puis sa section locale examinera et approuvera sa participation et soumettra la candidature en son nom.

ÉTAPE 2 – Candidature et qualification

Le membre remplira le formulaire de candidature créé par le Comité de mentorat. Il(elle) le soumettra à sa section locale aux fins d’approbation et appui. Cette dernière fera ensuite parvenir la candidature et les documents afférents au SEPB-Ontario, en y joignant son approbation, à l'attention de la directrice du SEPB-Ontario. Le Comité de mentorat du SEPB-Ontario examinera les candidatures et mènera des entrevues au besoin pour compléter le processus de sélection.

ÉTAPE 3 – Processus de formation

Parmi les qualifications requises pour ces postes, notons d'excellentes aptitudes en communication, une connaissance de la structure du SEPB, une volonté de travailler à des heures irrégulières, les fins de semaine et le soir, une capacité à voyager, si              nécessaire, une capacité à travailler de manière autonome ainsi qu'avec d’autres personnes, dans la tolérance et le respect, une alphabétisation et une compréhension de la lecture, une capacité à élaborer des documents, si nécessaire, un engagement envers l’équité et l’inclusion sociale, de classe et politique, avec une grande compréhension de l’analyse de la lutte contre le racisme, de la lutte contre l’oppression et de la décolonisation. Tous(toutes) les participant(e)s seront tenu(e)s d’assister aux sessions de formation suivantes : Lutte contre l’oppression, Lutte contre le racisme, Vérité et réconciliation, Créer un espace - Équité et diversité au sein de notre syndicat, Aperçu du droit du travail et Histoire du mouvement syndical.

Organisateur(organisatrice)

Le membre disposera d'un plan de travail indiquant la durée de son programme, détaillant ses objectifs de compétences et d'apprentissage ainsi que ses tactiques avec des dates d'achèvement claires qui seront fixées d’un commun accord au début du Programme de mentorat. Le membre participera à une session de formation de deux fins de semaine complètes distinctes, du vendredi matin au dimanche midi. La présence physique à chaque session est obligatoire. Entre les deux sessions, le membre se verra confier des devoirs, des exemples de cas à étudier et des lectures qu'il(elle) devra effectuer et rapporter à la session de suivi.

Le jumelage du membre avec l'un(e) des organisateurs(organisatrices) du SEPB-Ontario commencera à condition qu'une campagne d’organisation soit en cours.

Faute d’occasion de jumelage, le membre fera fonction d’organisateur(organisatrice) bénévole jusqu'à ce qu'une opportunité se présente. Pendant la période de jumelage, période qui est considérée comme faisant partie de la formation, avec un(e) organisateur(organisatrice), la section locale concernée doit veiller à ce que le membre obtienne du temps de libération. Une fois la formation et le jumelage terminés et si le membre est libéré(e) pour travailler à une campagne d’organisation, il(elle) soumettra ses dépenses connexes au SEPB-Ontario pour approbation et remboursement, pendant toute la période où il(elle) travaille avec le SEPB-Ontario.

Spécialiste en relation de travail

Le membre disposera d'un plan de travail indiquant la durée de son programme, détaillant ses objectifs de compétences et d'apprentissage ainsi que ses tactiques avec des dates d'achèvement claires qui seront fixées d’un commun accord au début du Programme de mentorat. Le stagiaire participera à plusieurs sessions en personne sur une période à déterminer. La première session portera sur l’interprétation des conventions collectives, le traitement des griefs et l’arbitrage. La deuxième session portera sur le droit du travail. La troisième session portera sur la recherche de la jurisprudence et du droit du travail pertinent.

Entre les sessions, le(la) participant(e) se verra confier des devoirs, des exemples de cas à étudier et des lectures qu'il(elle) devra effectuer et rapporter à la session de suivi. La participation à chaque session est obligatoire. Pendant la formation, et dans la mesure du possible, le membre observera une réunion de négociation collective, une réunion de règlement des griefs, une session d’arbitrage/médiation ou plusieurs combinaisons de chacune avec un(e) spécialiste des relations de travail.

Une fois qu’il(elle) a assisté aux sessions de formation et de jumelage, le membre et le Comité du personnel du SEPB-Ontario détermineront si ce poste lui conviendrait. Si le membre et le Comité du personnel du SEPB-Ontario décident que ce poste est un domaine dans lequel il(elle) excellera, le membre sera alors jumelé(e) à un(e) ou plusieurs spécialistes des relations de travail. Pendant la période de jumelage, période qui est considérée comme faisant partie de la formation, la section locale concernée doit veiller à ce que le membre obtienne du temps de libération. Une fois la formation et le jumelage terminés et si le membre est libéré(e) à titre de spécialiste des relations de travail, il(elle) soumettra ses dépenses connexes au SEPB-Ontario pour approbation et remboursement, pendant toute la période où il(elle) travaille avec le SEPB-Ontario.

Représentant(e) des avantages sociaux

Le membre disposera d'un plan de travail indiquant la durée de son programme, détaillant ses objectifs de compétences et d'apprentissage ainsi que ses tactiques avec des dates d'achèvement claires qui seront fixées d’un commun accord au début du Programme de mentorat. Si le membre a récemment suivi une formation par l'intermédiaire du CTC, de la FTO/ODRT ou du Workers Health and Safety Centre et/ou d'une autre organisation et qu’il(elle) en fournit la preuve ou s’il(elle) a reçu une formation antérieure et qu’il(elle) fait présentement fonction de spécialiste des avantages sociaux/retour au travail au sein de sa section locale, il(elle) participera à des sessions de jumelage avec le(la) représentant(e) des avantages sociaux du SEPB-Ontario. Durée à déterminer en fonction de l'expérience de chacun(e). La section locale concernée doit veiller à ce que le membre obtienne du temps de libération.

Une fois qu’il(elle) a assisté aux sessions de formation et de jumelage, le membre et le Comité du personnel du SEPB-Ontario détermineront si ce poste lui conviendrait.

Si le membre et le Comité du personnel du SEPB-Ontario décident que ce poste est un domaine dans lequel le membre excellera, il(elle) sera alors chargé(e) d’un cas sous la supervision du(de la) représentant(e) des avantages sociaux. Pendant la période de jumelage, période qui est considérée comme faisant partie de la formation, la section locale concernée doit veiller à ce que le membre obtienne du temps de libération. Une fois la formation et le jumelage terminés et si le membre est libéré(e) pour travailler avec le(la) représentant(e) des avantages sociaux, il(elle) soumettra ses dépenses connexes au SEPB-Ontario pour approbation et remboursement, pendant toute la période où il(elle) travaille avec le(la) représentant(e) des avantages sociaux du SEPB-Ontario.

Instructeur(instructrice) ou/animateur(animatrice)

Le membre participera à une formation en personne sur les techniques d'instruction susceptible de se dérouler sur plusieurs soirées ou fins de semaine, ou sur une semaine. Un autre horaire pourrait être déterminé. Si le membre a récemment suivi cette formation par l'intermédiaire du CTC et qu’il(elle) en fournit la preuve, un plan de formation modifié sera envisagé.

Une fois que le membre a assisté aux sessions de formation, la section locale concernée doit veiller à ce qu’il(elle) obtienne du temps de libération afin de pouvoir participer à plusieurs processus de jumelage. Une fois le jumelage terminé, le membre ou le Comité du personnel du SEPB-Ontario détermineront si ce poste lui conviendrait. Si le membre et le Comité du personnel du SEPB-Ontario décident que ce poste est un domaine dans lequel le membre excellera, il(elle) sera alors jumelé(e) à un membre du personnel.

En fonction de la disponibilité des ateliers, de préférence dans le mois qui suit la participation à cette formation, le membre sera chargé(e) de travailler avec un membre du personnel pour animer un atelier, ou plus si nécessaire. Pendant la période de jumelage, période qui est considérée comme faisant partie de la formation, la section locale concernée doit veiller à ce que le membre obtienne du temps de libération, et à ce que ses dépenses soient couvertes. Une fois que le membre est chargé(e) d’instruire/animer, il(elle) soumettra ses dépenses connexes au SEPB-Ontario pour approbation et remboursement, pendant toute la période où il(elle) travaille avec le SEPB-Ontario.

Articles récents

Célébrons la Journée internationale de la femme 2024

Célébrons la Journée internationale de la femme!

Aujourd’hui, nous honorons la force, la résilience et la détermination des femmes dans le mouvement syndical et au-delà. En cette Journée internationale de la femme, le SEPB-Ontario est fier d'être solidaire des travailleuses du monde entier et de défendre des salaires équitables, des conditions de travail sécuritaires et l'égalité des sexes en milieu de travail.

La Cour d’appel de l’Ontario confirme que le Projet de loi 124 est inconstitutionnel

La Cour d’appel de l’Ontario confirme que le Projet de loi 124 est inconstitutionnel 


Le 12 février 2024, la Cour d'appel de l'Ontario a confirmé une décision selon laquelle la loi sur la limitation des salaires, ou Projet de loi 124, était inconstitutionnelle. Dans une décision majoritaire, la Cour a validé un jugement de 2022 selon lequel le Projet de loi 124 portait atteinte à la liberté d'association garantie par la Charte des droits et libertés. La Cour d'appel de l'Ontario a également conclu qu'en raison du Projet de loi 124, « les travailleurs syndiqués du secteur public, dont beaucoup sont des femmes, des personnes racisées et/ou des personnes à faible revenu, ont perdu la capacité de négocier une meilleure rémunération ou même de meilleures conditions de travail qui n’ont pas de valeur monétaire (trad.) »

Célébration du Mois de l’histoire des Noirs

Célébration du Mois de l’histoire des Noirs

 

En ce mois de février, c’est avec fierté que le SEPB-Ontario se joint à la nation pour célébrer le Mois de l'histoire des Noirs, une occasion de reconnaître, d’honorer et d’amplifier les contributions extraordinaires des Noir(e)s tout au long de l'histoire. Cette année, nous nous attachons particulièrement à souligner l’impact inestimable que les dirigeant(e)s noir(e)s ont eu au sein du mouvement syndical, façonnant une société plus juste et plus équitable pour tous(toutes).

Un libellé unique en son genre !

Un libellé unique en son genre !

Plusieurs d’entre nous, lorsqu’il s’agit de se prévaloir d’un congé de deuil pour un être cher, pensons aux parents, aux grands-parents, aux frères et sœurs ou aux proches parents. Mais, qu'en est-il des autres êtres chers qui font partie de notre vie? Pour les personnes qui ont besoin d'un animal d'assistance, ce dernier peut être une extension de ce qu'ils(elles) considèrent comme leur famille, une partie bien-aimée de leur vie quotidienne.

Partager cette page

Recevoir les mises à jour