Le plan du gouvernement Ford visant à privatiser davantage les services hospitaliers

Le 16 janvier 2023, le gouvernement Ford a dévoilé son plan sur la façon dont il compte régler la crise dans le secteur des soins de santé.

Le premier ministre Ford et la ministre de la Santé Sylvia Jones ont annoncé que leur plan pour faire face à l'arriéré inacceptable des procédures chirurgicales et diagnostiques était de les transférer des hôpitaux publics vers des cliniques chirurgicales et diagnostiques privées à but lucratif en commençant par la chirurgie de la cataracte, puis en s'étendant aux IRM et aux tomodensitogrammes et enfin aux arthroplasties de la hanche et du genou. Le premier ministre provincial a déclaré qu'il s'agissait d'un changement permanent qui se poursuivrait même après la résorption de l'arriéré des cas chirurgicaux.

Ni le premier ministre Ford ni la ministre de la Santé Jones n’ont voulu commenter la « vente incitative » de services qui consiste à offrir aux patients de meilleurs produits que ceux couverts par la RAMO.

Le SEPB-Ontario et ses membres demandent au gouvernement Ford de cesser et de renoncer à privatiser davantage les services vitaux fournis par le système hospitalier public. Si ce plan est mis en œuvre, un plus grand nombre de professionnel(le)s de la santé et de paramédics quitteront le système public de soins de santé et iront travailler dans des cliniques privées qui ne seront pas touchées par le Projet de loi 124, qui plafonne les salaires de tous(toutes) les travailleurs et travailleuses du secteur public à un pour cent (1 %) du salaire total pour une période de trois (3) ans. Malgré la récente déclaration du premier ministre Ford selon laquelle le Projet de loi 124 est caduc, ce qui est incorrect et trompeur car plusieurs travailleurs et travailleuses du domaine des soins de santé et du secteur public sont toujours touché(e)s par le Projet de loi 124, qui dans certains cas se prolongera jusqu'en 2024 et 2025.

Les Ontarien(ne)s devraient être réellement préoccupée(e)s par le plan du gouvernement Ford visant à privatiser davantage les services publics de soins de santé, ce qui mènera à un système en Ontario basé sur la capacité de payer plutôt que sur les besoins de la personne, comme le stipule la Loi canadienne sur la santé.

Le SEPB-Ontario invite ses membres et tous(toutes) les Ontarien(ne)s à communiquer personnellement et par courriel avec le bureau du premier ministre Ford et le bureau de leur député(e) provincial(e) pour exprimer leur opposition au plan proposé par le gouvernement Ford visant à privatiser davantage le système hospitalier public.

Articles récents

Affichage de poste - Juriste Interne

 

 Le Syndicat canadien des employées et des employés professionnels et de bureau (SEPB) est un syndicat dynamique et progressiste qui se consacre à la défense des droits et des intérêts des travailleurs et travailleuses partout au Canada. Fort d’une riche histoire de militantisme et d’un engagement envers la justice sociale, le syndicat représente des membres diversifiés et nous nous efforçons d’apporter des changements positifs sur le lieu de travail et au-delà.

DESCRIPTION DE TÂCHES

Nous sommes à la recherche d’un(e) juriste interne hautement qualifié(e) et motivé(e) pour se joindre à notre équipe, dans notre bureau de Toronto. À ce titre, vous jouerez un rôle crucial en fournissant des conseils juridiques et en assurant la représentation de notre syndicat, de ses sections locales et de ses membres. Vous serez chargé(e) de fournir des conseils sur un large éventail de questions juridiques liées au droit du travail et de l'emploi, notamment les conventions collectives, les griefs, les arbitrages, les pratiques de travail déloyales et la conformité réglementaire.

RESPONSABILITÉS

  • Fournir des conseils juridiques et des orientations aux dirigeant(e)s, au personnel et aux membres sur diverses questions juridiques affectant le syndicat et ses membres.
  • Représenter le syndicat lors des audiences d'arbitrage de griefs et auprès de la Commission des relations de travail de l'Ontario, du Tribunal des droits de la personne de l'Ontario et d'autres instances réglementaires et administratives.
  • Surveiller et analyser les modifications au droit du travail et de l'emploi et formuler des recommandations pour assurer la conformité et protéger les intérêts du syndicat et de ses membres.
  • Collaborer avec des conseillers juridiques externes si nécessaire et gérer les litiges externes et les questions juridiques au nom du syndicat.
  • Effectuer des recherches et procéder à des analyses juridiques pour soutenir les initiatives syndicales et les efforts de défense des intérêts.
  • Travailler en étroite collaboration avec d'autres services au sein du syndicat pour faire avancer les objectifs et les priorités de l'organisation.
  • Le travail en soirée et certaines fins de semaine ainsi que des déplacements avec nuitée seront nécessaires.

Célébrons la Journée internationale de la femme 2024

Célébrons la Journée internationale de la femme!

Aujourd’hui, nous honorons la force, la résilience et la détermination des femmes dans le mouvement syndical et au-delà. En cette Journée internationale de la femme, le SEPB-Ontario est fier d'être solidaire des travailleuses du monde entier et de défendre des salaires équitables, des conditions de travail sécuritaires et l'égalité des sexes en milieu de travail.

La Cour d’appel de l’Ontario confirme que le Projet de loi 124 est inconstitutionnel

La Cour d’appel de l’Ontario confirme que le Projet de loi 124 est inconstitutionnel 


Le 12 février 2024, la Cour d'appel de l'Ontario a confirmé une décision selon laquelle la loi sur la limitation des salaires, ou Projet de loi 124, était inconstitutionnelle. Dans une décision majoritaire, la Cour a validé un jugement de 2022 selon lequel le Projet de loi 124 portait atteinte à la liberté d'association garantie par la Charte des droits et libertés. La Cour d'appel de l'Ontario a également conclu qu'en raison du Projet de loi 124, « les travailleurs syndiqués du secteur public, dont beaucoup sont des femmes, des personnes racisées et/ou des personnes à faible revenu, ont perdu la capacité de négocier une meilleure rémunération ou même de meilleures conditions de travail qui n’ont pas de valeur monétaire (trad.) »

PROGRAMME DE MENTORAT 2024-2026 LIGNES DIRECTRICES ET ÉTAPES

Ce Programme de mentorat permet aux membres du SEPB-Ontario d’acquérir des compétences qui s'avéreront utiles dans les différents secteurs représentés par celui-ci. Les participant(e)s acquerront des connaissances et de l’expérience qui leur permettront de croître et d’apprendre comment renforcer notre syndicat tout en servant ses membres. Les candidat(e)s retenu(e)s seront formé(e)s à divers postes, y compris, mais sans s’y limiter, celui de spécialiste des relations de travail couvrant tous les secteurs, de spécialiste des soins de santé ou de l'éducation, de représentant(e) des avantages sociaux ou d’organisateur(organisatrice), sans oublier celui d’instructeur(instructrice)/animateur(animatrice) spécialisé(e) dans une variété de sujets et de domaines syndicaux prioritaires. Il incombera aux sections locales du SEPB-Ontario de veiller à ce que toutes les dispositions nécessaires soient prises en ce qui concerne le temps perdu par leurs membres. On s’attend à ce que le coût du temps perdu soit partagé par les trois parties, soit la section locale, le SEPB-Ontario et le membre participant.

Partager cette page

Recevoir les mises à jour